Concours de cibles 3D de Guiry-en-Vexin le 11 novembre 2012

Le 11 novembre 2012, quelques archers du Club profitèrent de ce jour férié (pas de bol, ça tombait un dimanche 🙁 ) pour aller prendre l’air frais de la campagne guéricienne lors du concours organisé par le club des Archers de Guiry-en-Vexin, consistant à tirer sur 28 cibles 3D réparties sur le parcours (32 en fait car deux troupeaux de 3 cibles étaient également offerts à nos tirs).

Ces archers étaient répartis en deux pelotons de cinq : le 1er, Floriant, Justine, Olivier, Romane (et son papa, accompagnateur-photographe) et Solène, le second, Daniel, Edouard, Loïc, Nima et moi.

Après l’inscription au greffe, tous les archers et archères (et toutous aussi) se mirent en route afin de rejoindre les différentes cibles, une par peloton, puis une fois la cible terminée, continuèrent le trajet parsemé de flèches et d’animaux tous plus divers les uns que les autres.

  Des tirs bien groupés pour le peloton…

Loïc et ses yeux de lynx ne loupèrent pas l’animal éponyme…

Tandis que ni l’ours, ni le coyote n’échappèrent à notre précision (si si parfois, nous y arrivions !)

    

Nima et Daniel enchaînèrent sur le roi de la savane, le lion !

  

La 1ère cible en devers du parcours se présenta à nous sous la forme d’une bête à cornes, cornes pour lesquelles aucun point ne comptait hélas mais Edouard et Daniel ne la manquèrent pas :

   

Tout en évitant les glissades, les ronces et autres « pièges » de la forêt, nous eûmes le loisir de tirer sur le roi des airs , un cochon aux oreilles pour le moins particulières 🙂 , un lapin surpris par derrière  et un castor qui venait sans doute récupérer un peu de bois pour son barrage… pauvres bêtes…

Deuxième cible en devers, constituée en fait d’un « troupeau » de 3 cibles : ours, bouc (?) et sanglier. La difficulté ici étant, une fois le viseur (ou la hausse) réglé pour l’une des trois, de contre-viser pour les deux autres.

  

Alors qu’une biche faisait les yeux doux à un cygne,

Nima nous gratifiait d’un double ricochet d’une seule flèche entre les arbres avant d’atteindre l’ours.   

Alors qu’un kangourou se trouvait converti en repose-arc de fortune, la recherche de flèches se poursuivait…

          

De retour au club de Guiry, nous pûmes nous rassasier et la choucroute d’Adrienne et de ses camarades fut la bienvenue !

Puis vint la remise des prix : Daniel, Edouard, Floriant, Jean-Claude et Solène repartirent avec un trophée, soit une coupe, une médaille ou une boîte de biscuits.

Malgré le temps frisquet, les casses de tubes, les plumes envolées : une très bonne journée !

Patrick